À Auxerre, un réseau de chaleur écologique et économique

À Auxerre, un réseau de chaleur écologique et économique

D’ici la fin de l’année 2015, Auxerre (Yonne) disposera d’une toute nouvelle chaufferie bois écologique, et économique pour les habitants. La Ville a ainsi signé un contrat de délégation de service public de 24 ans avec le groupe Coriance, un spécialiste des solutions énergétiques. La chaufferie devrait à terme concerner quelque 1 500 foyers. Présentation.

Une chaufferie biomasse

Pour sa toute nouvelle chaufferie bois, la municipalité d’Auxerre a choisi d’exploiter la biomasse, une énergie composée de matières organiques d’origine végétale. Le bois utilisé, sous forme de copeaux, sera issu en totalité de plaquettes forestières récoltées dans les forêts icaunaises situées à moins de 80 km d’Auxerre. La chaufferie devrait être approvisionnée tous les jours, même si une capacité de stockage de bois correspondant à plusieurs journées de consommation a été prévue. Cela devrait représenter, pour la filière bois, 14 emplois à temps plein, pour une dépense nulle pour les contribuables.

12,5 millions d’investissement

Le raccordement des foyers auxerrois se fera en plusieurs phases, à partir de la fin de l’année 2015 : d’abord, les quartiers de Sainte-Geneviève et des Brichères, puis ceux de Saint-Siméon. 1 500 foyers seront ainsi raccordés à terme. Cela représente une consommation totale de 14 500 tonnes de bois et 48 000 MWh par an. Les habitants devraient voir leurs factures énergétiques baisser d’environ 25 % grâce à cet équipement, qui offre plusieurs promesses :
– une réduction des consommations ;
– une diminution de la pollution atmosphérique globale ;
– l’exploitation des ressources locales pour une production de chaleur responsable ;
– une meilleure qualité du chauffage ;
– une amélioration du confort pour les usagers…

Pour mettre tout cela en œuvre, la municipalité d’Auxerre a signé un contrat de 24 ans avec la société Coriance, la plus récente des sociétés d’exploitation de chauffage urbain. Celle-ci est à la fois maître d’ouvrage et signataire d’un contrat de DSP (délégation de service public), pour un coût total estimé à 12,5 millions d’euros (dont une subvention de l’ADEME – Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie – d’environ 3,3 millions d’euros). Concernant l’installation des chaudières, Auxerre s’appuie également sur le made in France, puisque cette tâche a été confiée à Compte.R., une entreprise dont le siège social se trouve en Auvergne, à Arlanc.

La première pierre en mai dernier

Et le chantier du nouveau réseau de chaleur d’Auxerre avance plutôt bien : le 7 mai, Guy Férez, maire de la ville, et Myriam Normand, directrice régionale de l’ADEME Bourgogne ont marqué symboliquement le début des travaux par la pose de la première pierre. Le terrassement avait été effectué en décembre 2014, durant un mois : il avait en effet fallu optimiser les 4 000 m2 de terrain et adapter la conception et l’implantation de la chaufferie aux contraintes de l’espace réservé à sa construction : en moyenne, 90 camions de 10 m3 de terre ont été évacués chaque jour !

La future chaufferie de la ville d’Auxerre représente donc un investissement plein de promesses. Rendez-vous à partir de décembre pour voir si celles-ci sont tenues !

Source de l’image : Flickr (François Philipp)

Related Posts

Recevez la Newsletter DHC News

Inscrivez-vous pour recevoir toutes dernières infos sur les réseaux chaleurs, que ce soit les actus, les innovations et bien d'autres encore !