Celsius Smart Cities : une collaboration européenne pour l’efficacité énergétique

Celsius Smart Cities : une collaboration européenne pour l’efficacité énergétique

Créé en 2013, le programme Celsius Smart Cities est une coordination des principaux influenceurs des grandes villes européennes qui vise à développer les réseaux de chaleur. L’objectif est de réduire l’impact carbone des villes en amenant les différents acteurs (hommes politiques, industriels, chercheurs…) à collaborer. Une ambition qui pourrait bien également servir le déploiement des réseaux de chaleur à l’échelle du continent !

Le projet Celsius Smart Cities, soutenu par l’Union européenne, porte bien son nom : rendre le chauffage des villes plus intelligent. Alors que le smart grid est en plein développement, quoi de plus sensé que d’envisager une collaboration européenne pour construire ou améliorer les réseaux de chaleur. Le but du projet ? Promouvoir et faciliter la collaboration entre les différentes villes sur la thématique des réseaux de chaleur : ressources, méthodes, recherches sont partagées.

Le projet repose sur une vision de la ville du futur, la “ville Celsius”. Les objectifs sont clairement énoncés : améliorer la qualité de l’air, réduire la dépense énergétique ; optimiser l’utilisation des différents types de déchets et des énergies ; réduire au maximum les excès de production. Le projet Celsius Smart Cities, c’est en quelque sorte la plateforme pour réaliser la ville énergétique idéale, la ville qui combine efficacité énergétique et respect de l’environnement.

Le premier rassemblement de Celsius Smart Cities s’est tenu à Göteborg (Suède) en juin 2013. Il a permis l’association des villes de Göteborg, Londres, Rotterdam, Gênes et Cologne. Depuis lors, ces “villes Celsius” partagent leurs compétences, issues d’écoles de commerce (London School of Economics and Political Science) ou de centres de recherches (SP Technical Research Institute of Sweden). Au-delà des infrastructures existantes, le projet se veut aussi générateur de nouveaux emplois, à travers l’aide à la création de nouvelles entreprises dans le secteur des énergies renouvelables.

L’entrée d’une ville dans le projet Celsius Smart Cities est rythmée par 5 étapes :
– la communication avec les villes Celsius participantes ;
– la complétion du questionnaire disponible sur le site officiel ;
– la discussion entre l’organisme Celsius et la ville concernée ;
– une lettre d’engagement de la ville pour devenir une “ville Celsius” ;
– l’envoi d’outils et de personnel sur place.

Cette organisation permet d’accompagner une ville dans son projet de développement d’un réseau de chaleur intelligent, quel que soit son niveau d’avancement.

Pour l’instant, Celsius Smart Cities accueille des partenaires (mettant à disposition leur expertise) qui parrainent une dizaine de villes “modèles” souhaitant atteindre les objectifs Celsius (Athènes, Warsaw ou Gdansk). La perspective de parrainage est intéressante, mais n’a pas encore séduit de villes françaises. Celsius Smart Cities dessine pourtant une politique européenne en matière d’efficacité énergétique, en liant les différents acteurs du marché. Preuve qu’une fois de plus, on apprend beaucoup en regardant au-delà de nos frontières.

Pour plus d’informations ou demander l’inscription de votre ville au programme Celsius Smart Cities, visitez le site officiel.

Source de l’image à la Une : Wikimedia commons (TonyTheTiger)

Related Posts

Recevez la Newsletter DHC News

Inscrivez-vous pour recevoir toutes dernières infos sur les réseaux chaleurs, que ce soit les actus, les innovations et bien d'autres encore !