VTT S.A coordonne un consortium visant à développer des applications commerciales basées sur la technologie SOFC

Le Centre de Recherche Technique de Finlande VTT S.A coordonne un consortium visant à développer des applications commerciales basées sur la technologie SOFC ou Solid oxide fuel cells, c’est-à-dire des piles à combustible à oxydes solides.

Ce consortium est également composé de Convion Oy de Finlande, Sunfire GmbH d’Allemagne, SOLIDpower SpA d’Italie, Politecnico di Torino (département de l’énergie) d’Italie, Blueterra BV de Hollande et HTceramics SA de Suisse.

En effet, les chercheurs veulent mettre en œuvre une production fiable d’électricité et de chaleur à faibles émissions, ce qui devrait permettre de gagner en efficacité et de réduire les émissions de carbone par rapport aux méthodes traditionnelles de production d’énergie.

De nouvelles applications de piles à combustible commerciales et éco-énergétiques émergent du projet européen ComSos (systèmes SOFC à l’échelle commerciale). Elles impliqueront la mise en œuvre de 25 solutions de production d’énergie basées sur la technologie SOFC dans le monde.

Le coordinateur du projet chez VTT Jari Kiviaho a déclaré :

« Grâce à ce projet, nous développerons des produits commerciaux de classe mondiale sur la base de l’expertise européenne dans le domaine des piles à combustible.

Nous apportons maintenant cette expertise à un projet dans lequel nous veillons à ce que ces produits puissent être efficaces, plus respectueux de l’environnement et apportent une valeur ajoutée aux utilisateurs finaux. »

La technologie SOFC présente un potentiel important car elle permet une utilisation évolutive et hautement efficace du biogaz. Combinée à l’énergie solaire et éolienne, la SOFC équilibre les fluctuations quotidiennes du réseau électrique.

La technologie peut être utilisée partout où l’électricité et la chaleur sont nécessaires, par exemple dans l’industrie, les centres de données, les hôpitaux, les hôtels, les ménages et l’agriculture.

En utilisant des piles à combustible à oxyde solide (SOFC), l’énergie est produite à partir de combustible et d’air. L’avantage le plus notable par rapport aux technologies de piles à combustible existantes est la possibilité d’utiliser des combustibles conventionnels tels que le gaz naturel, le diesel et le biogaz, au lieu de l’hydrogène.

À l’intérieur de la cellule, l’oxygène dans l’air et le combustible subissent une réaction électrochimique directe, générant ainsi de l’électricité et de la chaleur. Bref, elle permet de produire beaucoup plus d’énergie électrique que les centrales conventionnelles, pour la même quantité de combustible.

Ce projet quinquennal (2018-2020) dispose d’un budget de 10,2 millions d’euros et a bénéficié d’un financement de 7,4 millions d’euros de l’entreprise commune Fuel Cells and Hydrogen. Ce consortium bénéficie également du soutien de l’Union européenne.

Related Posts

Recevez la Newsletter DHC News

Inscrivez-vous pour recevoir toutes dernières infos sur les réseaux chaleurs, que ce soit les actus, les innovations et bien d'autres encore !