Royaume-Uni : nouvelle campagne de financement du chauffage urbain

Au cours de la semaine dernière, le gouvernement du Royaume-Uni a lancé une nouvelle campagne de financement de 320 millions de livres. Ce fonds permettra de soutenir les solutions de chauffage à faibles émissions de carbone à destination des ménages et des entreprises. Le but est de stimuler les investissements privés et de développer le nombre de réseaux de chauffage urbain dans tout le pays.

Objectif : investir dans les projets de chauffage à faible émission de carbone

Le gouvernement a désigné la société Triple Point comme gestionnaire de portefeuille et chargé de la mise en œuvre de cette initiative.

Il lui incombera donc d’identifier les projets de chauffage viables, à faible émission de carbone, dans lesquels la somme de 320 millions de livres sera investie.

Notons que cette décision intervient au moment où de nouvelles préoccupations ont été exprimées concernant la stratégie du gouvernement en matière de chauffage écologique.

Les entreprises du secteur se sont en effet prononcées quant à l’impact potentiel des changements proposés au régime d’incitation à la chaleur renouvelable (RHI) proposées par le gouvernement.

Les modifications proposées à la RHI visent à exclure toute aide supplémentaire aux installations de biomasse situées dans les zones urbaines afin de réduire leurs effets polluants. Ces centrales risquent entre autres de produire des particules de fumée, du benzène, du formaldéhyde et d’autres hydrocarbures nocifs.

L’interdiction du financement des centrales à biomasse est une mesure contre-productive

En effet, cette solution pourrait empêcher le déploiement des chaudières à biomasse qui sont hautement plus performantes et plus propres dans les zones urbaines.

De nos jours, il existe des chaudières modernes à biomasse équipées de filtres à très haute performance. La quantité de particules qu’elles émettent est équivalente à celle des chaudières à combustible fossile conventionnelles. En revanche, ces chaudières peuvent limiter significativement les émissions de carbone dans l’atmosphère.

Selon certains, le gouvernement devrait donc se pencher sur les normes de qualité plutôt que d’interdire le financement des centrales à biomasse.

Related Posts

Recevez la Newsletter DHC News

Inscrivez-vous pour recevoir toutes dernières infos sur les réseaux chaleurs, que ce soit les actus, les innovations et bien d'autres encore !