Réseau de chaleur cogénération pour Pont-à-Mousson

Réseau de chaleur cogénération pour Pont-à-Mousson La ville de Pont-à-Mousson, en Meurthe-et-Moselle (54), bénéficiera d’ici fin 2015 d’un réseau de chaleur alimenté principalement au biogaz. Le combustible proviendra du centre d’enfouissement de déchets de Lesmésnils. Un projet inédit en Lorraine, pour lequel construction et exploitation seront assurées par Cofely Services.

Pont-à-Mousson bénéficie de deux critères particulièrement favorables à la construction d’un réseau de chaleur : une source d’énergie propre et des logements collectifs. En effet, le site de l’ISDND (installation de stockage de déchets non dangereux) de Lesménils, exploité par la société Sita, produit du méthane provenant de la décomposition des ordures. D’ici la fin de l’année 2015, ce méthane ira alimenter deux chaudières de 2 MW. La chaleur générée couvrira 85 % des besoins du réseau de Pont-à-Mousson. Les 15 % restant seront produits grâce à une chaufferie au gaz naturel, en cas de grand froid.

Le réseau de chaleur de Pont-à-Mousson comprendra également un système de cogénération, ce qui signifie que l’installation produira non seulement de la chaleur, mais également de l’électricité. À son meilleur rendement, le réseau fournira 15 GW/h. L’eau, chauffée à 100 °C, circulera dans un réseau de 6,8 km de longueur raccordé, pour l’instant, à 1 250 logements et des bâtiments publics (l’Abbaye des Prémontrés, la piscine de Pont-à-Mousson…).

Parmi les avantages de ce réseau de chaleur, l’impact environnemental réduit ; la nouvelle chaufferie permettra d’économiser 2 720 t de CO2 par an. Les habitants de Pont-à-Mousson bénéficieront également d’un prix de l’énergie plus bas et plus stable. Cofely Services promet une réduction de 10 % minimum sur la facture des abonnés, notamment grâce à la TVA réduite sur les énergies renouvelables (5,5 %) et à la disparition des chaudières à domicile qui généraient des frais d’entretien.

Le coût total du projet, qui atteint les 5 millions d’euros, sera couvert intégralement par Cofely Services et le Fonds chaleur. Cofely Services versera par la suite 15 000 € de dédommagements à la collectivité chaque année pour l’exploitation du réseau.

Source de l’image à la Une : Wikimedia commons (TCY)

Related Posts

Recevez la Newsletter DHC News

Inscrivez-vous pour recevoir toutes dernières infos sur les réseaux chaleurs, que ce soit les actus, les innovations et bien d'autres encore !