Le marché mondial du chauffage et de la climatisation urbains sera significatif après 2025

Selon un nouveau rapport publié ce mois-ci, le marché mondial du chauffage et de la climatisation urbains pourrait représenter 298 milliards $ en 2026, contre 164 milliards de dollars en 2017, et ce, compte tenu d’une croissance annuelle d’environ 7 %. Ceci représente un énorme débouché pour l’énergie géothermique dans le monde entier. 

Le chauffage et la climatisation représentent actuellement près de la moitié de la consommation mondiale d’énergie. Pourtant ce secteur constitue un élément-clé pour lutter contre les émissions de carbone dans l’atmosphère.

Lors du sommet Global Geothermal Alliance, le président d’Arctic Green Energy a présenté les défis actuels en matière de consommation d’énergie dans les villes et les impacts des émissions de gaz nocifs sur l’environnement et la santé publique. Il a souligné que la pollution de l’air a causé 7 millions de décès prématurés en 2016, dont près de 600 000 enfants de moins de 5 ans. En utilisant des solutions éprouvées pour alimenter les systèmes énergétiques urbains, ceux-ci pourraient atteindre l’objectif de zéro émission. Et c’est là que la géothermie représente une grande opportunité.

Non seulement la géothermie est une énergie renouvelable propre, mais elle présente aussi un avantage énorme en termes coûts par rapport à d’autres sources de chaleur utilisées pour le chauffage urbain.

De plus, les basses températures requises pour les systèmes de chauffage urbain rendent l’utilisation de cette alternative plus intéressante, même au-delà des régions riches en volcans comme l’Islande, l’Afrique de l’Est et d’autres, avec des possibilités d’application en Europe, en Amérique, en Asie et ailleurs dans le monde.

Il s’agit donc d’une formidable opportunité à saisir.

Related Posts

Recevez la Newsletter DHC News

Inscrivez-vous pour recevoir toutes dernières infos sur les réseaux chaleurs, que ce soit les actus, les innovations et bien d'autres encore !