[Fiche technique] Lutter contre la conductivité thermique

[Fiche technique] Lutter contre la conductivité thermique

Conductivité thermique vs résistance

La conductivité thermique est une grandeur physique propre à chaque matériau. Elle caractérise la capacité de celui-ci à transférer de la chaleur par conduction. Au contraire, lorsqu’un matériau possède une très faible conductivité, on parle de résistance. Le terme lambda est souvent utilisé pour parler de la conductivité thermique.

Lutter contre la conductivité

L’acier est un matériau qui conduit très bien la chaleur. Pour la retenir, il est essentiel d’utiliser un assemblage de matériaux constitué d’acier (imposé), d’un isolant (une mousse polyuréthane et d’une gaine de protection endurcie. Cet ensemble, qui forme un tube pré-isolé, permet d’obtenir une conductivité thermique globale très amoindrie vis-à-vis de l’acier nu.

Optimiser l’isolation

Afin de prévenir l’usure qui pourrait être causée par l’eau et l’humidité du sol, on protège la mousse PU avec une gaine. Cela permet de préserver l’efficacité sur le long terme. En effet, plus le réseau vieillit, plus la conductivité thermique augmente, ce qui implique une perte de chaleur sous forme d’énergie.

Respecter la norme NF EN

La norme NF EN 253 impose un seuil de conductivité maximal de 0,0029 W.m-1 K-1. Pour atteindre ce niveau de conductivité, la fabrication de la mousse PU doit obligatoirement être réalisée avec du cyclopentane. Dans le passé, elle était réalisée à partir de gaz fréon, puis de CO2. La mousse PU était alors beaucoup moins isolante qu’aujourd’hui et surtout plus polluante.

Assurer la performance du réseau

En général, la conductivité communiquée par les entreprises spécialisées dans les réseaux de chaleur est de 0,0024 W.m-1 K-1 ou de 0,0027 W.m-1 K-1. Toutefois, ces valeurs sont obtenues avant vieillissement et en laboratoire. Elles ne sont pas représentatives d’une situation réelle et ne représentent donc pas un argument commercial pertinent. En considérant une légère marge de différence, la conductivité de la mousse PU dans des conditions réelles d’installation et d’utilisation se situera plutôt autour de 0,0027 W.m-1 K-1. Quoi qu’il en soit, au moment de sa mise en service, pour qu’un réseau soit performant, il est nécessaire de respecter une norme de 0,0029W.m-1 K-1.

NB – Une mousse PU performante apporte une très haute résistance à la sortie d’usine. La conductivité thermique peut être exprimée en W.m-1.K-1 et la résistance en m.K.W-1.

Source de l’image à la Une : Flickr (Alan Levine)

Related Posts

Recevez la Newsletter DHC News

Inscrivez-vous pour recevoir toutes dernières infos sur les réseaux chaleurs, que ce soit les actus, les innovations et bien d'autres encore !