Réseaux de chaleur : quels sont les avantages ?

L’utilisation d’un réseau de chaleur présente de nombreux avantages en terme de performance énergétique et de protection de l’environnement. C’est une alternative particulièrement intéressante à la fois pour les collectivités et pour les usagers. Nous vous expliquons pourquoi. 

EKOenergy_fotolia-Heizen2

 Quels sont les avantages pour les usagers ?

– Les réseaux de chaleur sont sécurisés.  Ils ne nécessitent aucune installation et/ou stockage de combustibles dans les immeubles équipés, ne produisent ni fumée, ni odeur, ni désagrément pour la santé. Les utilisateurs peuvent donc profiter de leur chauffage en toute quiétude. De plus, l’unité de chaleur fonctionne en continu et est généralement équipée d’une solution de secours : il n’y a donc aucun risque de panne.

Les réseaux de chaleur sont pratiques et simples à utiliser. Grâce au système de chauffage centralisé, il n’y a plus besoin de chaudière ou de cheminée : les utilisateurs n’ont plus qu’à gérer le système de distribution interne d’eau chaude sanitaire et de chauffage.

– Les réseaux de chaleur sont rentables. Le chauffage urbain élimine les charges d’entretien liées à l’utilisation de chaudières ; les coûts liés à l’installation et à l’exploitation du réseau sont entièrement gérés par l’opérateur. Par ailleurs, la mixité des sources d’énergies permet de proposer des combinaisons performantes, à des prix très compétitifs.

Quels sont les avantages pour les collectivités ?

– Les réseaux de chaleur créent des emplois locaux. De la construction à l’exploitation en passant par l’entretien, la mise en place et l’utilisation d’un réseau de chauffage urbain mobilise de la main d’oeuvre non délocalisable. En 2020, le secteur devrait recruter au moins 20 000 emplois dans l’Hexagone (hors filière bois).

Quels sont les avantages pour la planète ?

Les réseaux de chaleur participent activement au développement des énergies renouvelables et de récupération. Celles-ci représentent 31% de l’énergie utilisée par les réseaux et d’ici 2020, elles devraient en représenter 75%, conformément au objectifs fixés dans le cadre du Grenelle de l’Environnement. En cela, les réseaux de chaleur participent également à la valorisation des déchets.

– Les réseaux de chaleur réduisent les émissions de gaz à effet de serre et de poussière. En effet, leurs émissions font l’objet d’une réglementation très stricte. Les rejets (CO2…) sont contrôlés en permanence par une autorité agréée.

Source image à la Une

Related Posts

Recevez la Newsletter DHC News

Inscrivez-vous pour recevoir toutes dernières infos sur les réseaux chaleurs, que ce soit les actus, les innovations et bien d'autres encore !