Les réseaux de chaleur exposés aux hackers ?

C’est le site britannique Decentralized Energy qui écrivait en fin de semaine dernière sur ce rapport de la police allemande, qui spécifiait que les réseaux de chaleur seraient exposés aux hackers.

L’agence allemande de police a donc noté que des chercheurs avaient été en mesure d’accéder aux systèmes de contrôle des réseaux de chaleur, des unités de cogénération ou aux interfaces de contrôle industriel.

L’enquête avait été lancée à la suite de la découverte de certains dysfonctionnements au sein des headers HTTP. Les chercheurs ont donc programmé un script à l’aide du langage Python qui a permis l’accès à des adresses IP publiques.

Le rapport indique que « la plupart des données étaient accessibles sans authentification » et que « certains systèmes donnaient même accès aux contrôles. »

Ainsi, les attaquants peuvent capturer des données critiques, mais aussi éventuellement manipuler les systèmes, qui peuvent être endommagés ou paralysés. La sécurité des personnes pourrait donc être mise en cause, tout comme celle des usines.

Les opérateurs, pour la plupart inconscients du risque, ont donc été prévenus des risques encourus. Parmi les systèmes en dangers, plusieurs réseaux allemands mais aussi un réseau romain ou des réseaux israéliens et autrichiens.

On peut imaginer le danger qui suivrait de telles attaques, non seulement au niveau des réseaux en particulier, mais aussi et surtout au niveau de la production énergétique, qui pourrait être gelée.

À mesure que les réseaux prennent de l’importance, et cela devrait être le cas – rappelons-nous que le gouvernement français a fait des réseaux de chaleur le porte-étendard de la transition énergétique – la sécurité informatique devra être améliorée.

Related Posts

Recevez la Newsletter DHC News

Inscrivez-vous pour recevoir toutes dernières infos sur les réseaux chaleurs, que ce soit les actus, les innovations et bien d'autres encore !