Veolia signe un nouveau contrat de production combinée de chaleur et d’électricité

Étant une multinationale française et leader mondiale dans le domaine des services collectifs, Veolia a signé un contrat de production combinée de chaleur et d’électricité avec l’université d’East Anglia (Royaume-Uni) pour une période de 10 ans.

Le contrat de dix ans comprend la mise en place de deux centrales de cogénération (CHP), qui sont désormais achevées, ainsi qu’un contrat additionnel récemment conclu pour la surveillance et la maintenance à vie de ces installations.

Les unités de CHP de 4 Mégawatts devraient aider l’université à réduire ses émissions de carbone de l’ordre de 35 % d’ici 2020 par rapport à la valeur de référence de 1990. La réduction annuelle des émissions est estimée à 4 000 tonnes.

Les unités de cogénération remplacent celles qui ont été construites en 1999 et rejoignent une troisième unité déjà existante. Ensemble, elles pourront produire près de 30 Gigawattheures d’électricité. Elles permettront d’alimenter le campus en électricité, mais aussi en chaleur, par le biais d’un réseau de chauffage et de refroidissement urbain.

De nouvelles chaudières, des pompes à chaleur et des équipements de stockage thermique plus économes en énergie ont également été installés afin de capter le surplus de chaleur issue des centrales CHP. Selon Veolia, les unités de stockage peuvent contenir jusqu’à 200 000 tonnes d’eau.

La mise en place des unités CHP représentait la phase finale d’un projet de trois ans visant à modifier les installations énergétiques du campus. Le représentant de l’université d’East Anglia, Richard Bettle, a déclaré que les nouveaux systèmes leur permettront de générer plus de 80 % de l’électricité sur site, réduisant dans la foulée les coûts et les émissions de dioxyde de carbone.

Related Posts

Recevez la Newsletter DHC News

Inscrivez-vous pour recevoir toutes dernières infos sur les réseaux chaleurs, que ce soit les actus, les innovations et bien d'autres encore !