Les Pays-Bas ouvrent la porte à la géothermie

Après avoir annoncé leur intention d’interdire le gaz naturel d’ici 2050, les Pays-Bas ouvrent la porte à la géothermie et à la réutilisation de la chaleur résiduelle.

Ces solutions permettront au pays de bénéficier d’autres sources de chaleur plus respectueuses de l’environnement.

Rappelons qu’à l’heure actuelle, 89 % des foyers néerlandais sont chauffés au gaz naturel et le chauffage résidentiel représente environ 10 % des émissions de CO2 du pays.

Tout cela va changer, car à l’horizon 2050, le gouvernement a l’intention de créer une interdiction complète du gaz naturel en tant que source de chauffage. Aussi impressionnant que cet objectif puisse paraître, il ne sera pas aussi facile de l’atteindre.

Pour relever ce défi, le pays doit entreprendre des changements massifs et généralisés et miser sur le chauffage urbain géothermique, les pompes à chaleur électriques et hybrides, les chaudières à condensation, la chaleur résiduelle, etc.

Selon une étude réalisée par Treehugger, environ 20 % des sources de chauffage globales du pays seront fournies par le chauffage urbain, dont 70 % proviendront de la chaleur résiduelle et 30 % proviendront de l’énergie géothermique.

Cependant, ce même rapport mentionne que les chiffres qui sont fournis n’expliquent pas pleinement comment les objectifs du pays seront atteints. Il souligne également qu’aucune précision n’a pas encore été dévoilée quant aux mesures concrètes à adopter en vue d’interdire le gaz naturel dès 2050.

Related Posts

Recevez la Newsletter DHC News

Inscrivez-vous pour recevoir toutes dernières infos sur les réseaux chaleurs, que ce soit les actus, les innovations et bien d'autres encore !