Chartres Métropole réalise des travaux de modernisation de son dispositif de chauffage urbain

Depuis fin juin, Chartres Métropole réalise des travaux de modernisation de son dispositif de chauffage urbain, en construisant une centrale biomasse. Le projet intègre également la rénovation d’un réseau de chauffage existant, long de 7 km, et l’extension de ce réseau sur 3 km jusqu’à Coudray.

Les travaux avancent bien

Force est de constater que les travaux poursuivent leur avancée. Le chantier est de grande envergure, avec d’énormes tranchées qui s’ouvrent sur la chaussée. Mais le projet de mise en place d’un vaste réseau de chauffage est en train de se concrétiser.

Après le quartier de Beaulieu, c’est maintenant au tour de Coudray d’en profiter.

Selon le chargé du dossier à Chartres Métropole, Benjamin Auneau, ce nouveau réseau sera raccordé à la centrale biomasse construite à Gellainville.

Grâce à cette installation, les consommateurs pourront profiter de l’énergie propre, générée essentiellement par du bois de récupération. Elle permettra d’alimenter avant tout les établissements publics et les entreprises environnantes.

Un budget de 60 millions d’euros

Au total, ce projet nécessite un investissement de 60 millions d’euros, pour une utilisation sur 20 ans. 45 millions d’euros seront dédiés à la construction de la centrale qui devrait être achevée en novembre 2018. Les 15 millions d’euros restants seront attribués aux travaux de rénovation et d’extension du réseau.

La centrale nécessite environ 64 000 tonnes de biomasse par an. Chaque année, elle générera 70 000 Mégawatt-heures de chaleur, ce qui équivaut au besoin annuel de 6 000 logements. Elle pourra également produire 50 Mégawatt-heures d’électricité par an, soit l’équivalent de la consommation annuelle de 10 000 logements.

Related Posts

Recevez la Newsletter DHC News

Inscrivez-vous pour recevoir toutes dernières infos sur les réseaux chaleurs, que ce soit les actus, les innovations et bien d'autres encore !