Centrale biomasse de Gardanne : Uniper fait appel à l’interdiction d’exploiter

La Centrale biomasse de Gardanne est l’une des plus grandes installations de ce genre dans l’hexagone.

Le jeudi 8 juin 2017, l’autorisation préfectorale d’exploitation de cette centrale a été annulée par le tribunal administratif de Marseille. Cette dernière a prononcé qu’en prenant en considération l’ampleur et la nature du projet, l’étude d’impact était insuffisante. Selon encore le tribunal administratif, la centrale devrait utiliser au moins 25 % des ressources forestières locales disponibles.

L’exploitant du site, Uniper, a déclaré avoir fait appel de cette décision. Selon cette firme allemande, c’est une mesure « très pénalisante ». L’énergéticien d’Uniper a avancé que l’étude d’impact a été réalisée suivant les textes applicables. Elle a également fait état des impacts indirects du projet sur le site et sur son environnement.

Le président d’Uniper Franc, Luc Poye, rajoute que ce projet est bien fondé et qu’il contribue à la coopération franco-allemande dans le secteur de l’énergie.

Selon Uniper, le préfet de la région Provence Alpes Côte d’Azur a délivré, le 9 juin 2017, une autorisation provisoire d’exploiter de la centrale biomasse de Gardanne.

Related Posts

Recevez la Newsletter DHC News

Inscrivez-vous pour recevoir toutes dernières infos sur les réseaux chaleurs, que ce soit les actus, les innovations et bien d'autres encore !