Le plus grand réseau de chaleur de France passe à la biomasse

plus-grand-reseau-chaleur-france-biomasse

La Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain (CPCU) a inauguré le 10 mars 2016 la conversion de la chaufferie de Saint-Ouen à la biomasse. C’est donc le plus grand réseau de chaleur de France qui passe à la biomasse, et atteint 50% d’EnR&R.

Ce projet répond selon la CPCU aux ambitions du Plan Climat Energie Territorial de la Ville de Paris et de la région Île-de-France. Le but est de réduire les émissions de CO2 de 25%, et d’alimenter 500 000 équivalents logements en chaleur renouvelable, dont un tiers des logements collectifs de la ville de Paris.

La nouvelle biomasse sera acheminée par « voie douce », c’est-à-dire sans avoir recours au transport routier, une amélioration notable lorsqu’il est question de réduire les émissions de carbone.

Ce sont 140 000 tonnes de granulés qui seront donc consommées chaque année, et les bâtiments ont subi une évolution pour répondre à ce changement : adaptation des bâtiments de déchargement et de stockage, voies ferrées pour l’arrivée du train, nouvelles galeries de convoyage pour alimenter la chaufferie.

Le projet, porté à 75 millions d’euros, a été financé à 50% par la Banque Européenne d’Investissement, et permet aux énergies renouvelables et de récupération de passer à plus de 50% du mix énergétique du CPCU.

Afin d’intégrer le site au paysage urbain local, un effort architectural a été fait, comme le montrent les photos ci-dessous.

reseau-chaleur-saint-ouen

reseau-chaleur-saint-ouen-architecture

Related Posts

Recevez la Newsletter DHC News

Inscrivez-vous pour recevoir toutes dernières infos sur les réseaux chaleurs, que ce soit les actus, les innovations et bien d'autres encore !