Bristol vise la neutralité carbone

bristol-vise-neutralite-carbone

King Street, à Bristol

La ville britannique de Bristol, dans le sud-ouest du pays, vise la neutralité carbone à travers l’approbation d’un premier investissement de 5 millions de livres (environ 6,3 millions d’euros) pour construire un réseau de chaleur neutre en carbone.

Ce réseau de chaleur n’est que la première étape d’un plan visant à rendre la ville neutre en carbone d’ici à 2050.

Dans un premier temps, le réseau fonctionnera avec plusieurs centrales de production d’énergie, utilisant notamment de la biomasse et du gaz. Dans un second temps, la ville compte être en mesure de supprimer le gas naturel pour se tourner vers des alternatives renouvelables.

Le maire de Bristol, Marvin Rees, à l’origine de l’approbation de l’investissement, a commenté la nouvelle :

« Mettre Bristol sur les rails d’une neutralité carbone pour 2050 était l’une de mes promesses de campagne.

Cet objectif ne pourrait pas être atteint sans un réseau de chaleur à l’échelle de la ville, notamment dans une ville possédant un centre historique, où les énergies solaire et éolienne ne sont pas toujours installables, pour des raisons financières ou techniques.

Dans le cadre du projet, toutes les nouvelles constructions prévues dans le champ d’action du réseau devront obligatoirement y être reliées ou préparées, sauf contraintes ou cas de forces majeurs.

On ne peut que saluer l’initiative du maire de vouloir un réseau de chaleur à l’échelle de la ville, et surtout de souhaiter y inclure toutes les constructions futures. En plus de fournir des bénéfices à l’environnement, le projet est également un bon vecteur de croissance pour l’économie locale !

Related Posts

Recevez la Newsletter DHC News

Inscrivez-vous pour recevoir toutes dernières infos sur les réseaux chaleurs, que ce soit les actus, les innovations et bien d'autres encore !