Refroidissement urbain : Le marché européen devrait atteindre 35 Mrds€ en 2024

L’augmentation de la demande en termes de refroidissement urbain, les mesures réglementaires visant à réduire les émissions de carbone et l’adoption de nouvelles sources d’énergie durables stimuleront la croissance des activités dans ce secteur. Selon les estimations en matière de refroidissement urbain, le marché européen devrait atteindre 35 Mrds € en 2024.

De nombreuses raisons ont fait croître la part de marché de l’industrie européenne du refroidissement urbain. Parmi tant d’autres, on cite la facilité de parité, le niveau élevé d’exploitation et de maintenance, la grande fiabilité et la flexibilité des systèmes utilisant les nouvelles technologies de production, etc. On compte également les conditions climatiques extrêmes dans la région, notamment en Suède, en Italie ou en Allemagne. À titre d’exemple, en Italie, le nombre de jours de refroidissement annuels en 2017 était de 295, contre 200 en 2016.

La demande croissante de surfaces commerciales due au développement du secteur des services dans la région stimulera également le marché du refroidissement commercial urbain. Elle sera renforcée par les investissements durables dans le développement des infrastructures et par l’accent mis sur les solutions qui prônent la construction durable et l’efficacité énergétique. Sachez qu’en 2016, selon le secteur immobilier européen, les investissements dans les immeubles commerciaux étaient évalués à environ 95 Mrds d’euros.

Tout particulièrement, le marché des systèmes de refroidissement urbain utilisant la pompe à chaleur devrait connaître une croissance de plus de 2 % d’ici 2024. L’adoption en cours de systèmes à courant continu dans l’Europe du Nord, en raison de sa compatibilité accrue avec diverses technologies de chauffage, stimulera la croissance de l’entreprise. Ces pompes sont largement utilisées pour la trigénération dans les établissements commerciaux et résidentiels. Cette technique de production permet d’utiliser la chaleur perdue pour générer de l’énergie, réduisant dans la foulée les émissions de carbone globales.

Pour la France, la part de marché de la climatisation va augmenter du fait de la croissance démographique dans l’ensemble du pays et des réglementations strictes imposées par les gouvernements en vue de l’adoption de systèmes économes en énergie. L’augmentation des investissements dans les solutions de construction durables ainsi que le développement en cours des systèmes de gestion environnementale contribueront également à la croissance du secteur.

Related Posts

Recevez la Newsletter DHC News

Inscrivez-vous pour recevoir toutes dernières infos sur les réseaux chaleurs, que ce soit les actus, les innovations et bien d'autres encore !