Le Plan Bâtiment durable fait ses propositions pour les réseaux de chaleur

plan-batiment-durable-propositions-reseaux-chaleur

Le « Plan Bâtiment Durable » vient de faire sa liste de propositions pour les réseaux de chaleur, au nombre de 34, réparties en quatre catégories.

Le rapport, présenté par Pascal Jean, membre du bureau du PBD, est intitulé « Des voies de progrès pour le développement des réseaux de chaleur et de froid », et fait écho aux premières propositions émises par le PBD en 2010, au sein du chantier « Logements Sociaux Publics. »

Le doublement du fonds chaleur récemment annoncé est, selon le rapport, une base saine qui permettra de consacrer une part importante des subventions gouvernementales au contrôle et à l’amélioration des réseaux.

Quatre grands axes sont donc développés par le rapport :

Une meilleure connaissance des réseaux de chaleur en France

Le rapport estime que la principale source d’information actuelle sur les réseaux de chaleur, soumise au secret des données, pourrait être revisitée afin d’être plus utile. À ces fins, on retrouve par exemple des propositions comme l’inclusion des publics universitaires dans ces enquêtes, ou l’obtention de statistiques sur des sujets techniques, comme les valeurs de durée d’utilisation à pleine puissance des réseaux.

Rendre compétitifs les réseaux les moins performants

L’idée est de faire mener un audit par un professionnel agréé, qui porterait sur les volets juridiques et techniques, et qui déboucherait sur des propositions concrètes d’amélioration. Une partie des travaux pourrait ensuite être subventionnée par le Fonds chaleur.

Identifier la qualification des acteurs en charge de la conception, de l’exploitation et de la maintenance des réseaux

Cette série de propositions vise à établir un panel de certifications professionnelles propres aux réseaux de chaleur et de froid, comme il en existe dans d’autres secteurs connexes, comme le génie climatique.

On serait alors mieux à même de vérifier la compétence technique des acteurs du secteur.

Augmenter le nombre d’usagers des réseaux

Dernier point, l’augmentation du nombre d’usagers raccordés aux réseaux, aujourd’hui estimé à plus de deux millions d’équivalents logements. Le rapport estime qu’il existe toujours une perception selon laquelle le prix de la chaleur issue d’un réseau serait élevée, quand on constate plutôt le contraire.

Ainsi, on préconise de « renforcer les aides allouées aux usagers pour se raccorder », et d’imaginer un système permettant de garantir l’avantage économique des réseaux, en cas de baisse de prix des énergies non-renouvelables, par exemple.

La liste complète des 34 propositions peut être consultée ici.

 

 

 

Related Posts

Recevez la Newsletter DHC News

Inscrivez-vous pour recevoir toutes dernières infos sur les réseaux chaleurs, que ce soit les actus, les innovations et bien d'autres encore !