Bayer se félicite de la parfaite adéquation de la cogénération avec ses opérations chimiques

Le géant Allemand de l’industrie pharmaceutique, de l’industrie chimique et des sciences de la vie, Bayer, se félicite de la parfaite adéquation de la cogénération avec ses opérations chimiques.

Currenta, une joint-venture de Bayer, et Lanxess, gère et exploite le groupe Chemparc avec ses trois sites du Bas-Rhin à Leverkusen, Dormagen et Krefeld-Uerdingen.

Le site de Leverkusen s’étend sur 480 hectares. Il produit actuellement plus de 5 000 produits chimiques, de nitration et de chloration, ainsi que des composés aromatiques, des produits chimiques, etc.

Plus de 30 000 personnes travaillent actuellement sur ce site.

Selon Mauritz Faenger-Montag, porte-parole de Chempark, la centrale de production combinée de chaleur et d’électricité installée sur ce site joue un rôle important dans ses activités.

En effet, l’exploitation des unités de cogénération hautement efficaces permet d’alimenter ses usines de production et de soutenir ses objectifs dans le cadre de la transition énergétique.

Grace à la connexion à un réseau de chauffage collectif, l’électricité excédentaire fournie par l’usine de cogénération peut également être injectée dans le réseau public.

Par ailleurs, au sein du site de Chempark, on retrouve des solutions plus respectueuses de l’environnement. On note par exemple les serres fournies par Bayer qui utilisent des systèmes automatiques permettant de contrôler la quantité de lumière utilisée. Les serres de Chempark sont également dotées de ce qu’on appelle un « verre invisible », conçus pour laisser passer 98 % de la lumière naturelle pour compléter l’éclairage artificiel contrôlé.

Related Posts

Recevez la Newsletter DHC News

Inscrivez-vous pour recevoir toutes dernières infos sur les réseaux chaleurs, que ce soit les actus, les innovations et bien d'autres encore !