Amsterdam étend son réseau de chauffage urbain

Dans le cadre d’un investissement commun entre Vattenfall et la société de traitement des déchets AEB, la ville d’Amsterdam va étendre son réseau de chauffage urbain. Ce projet permettra d’optimiser le système déjà en place, pour un montant de 400 millions d’euros.

Pour Vattenfall, l’objectif est de parvenir à un réseau de chauffage qui n’utilise pas de sources d’énergies fossiles. Il vise également un approvisionnement en chaleur entièrement sans CO2 à l’horizon 2040.

Pour l’heure, les habitants d’Amsterdam ont recours au chauffage urbain via deux sources différentes : la centrale Diemen de Vattenfall et l’AEB Amsterdam. Le nouveau projet permettra donc d’alimenter de nouvelles zones (New West et Zuider Amstel) grâce à la création d’un pipeline de 3,8 km.

À cela viendra s’ajouter un « tampon thermique », dans lequel 3600 m3 d’eau chaude pourront être stockés. Cette nouvelle installation permettra à AEB Amsterdam de fournir davantage de chaleur au réseau existant.

Une centrale de chauffage auxiliaire sera installée au même endroit pour garantir un chauffage urbain plus fiable pendant les jours les plus froids de l’année.

La construction de l’oléoduc débutera ce mois-ci. Celle de la centrale de chauffage d’appoint et de la réserve tampon démarrera en juillet.

Related Posts

Recevez la Newsletter DHC News

Inscrivez-vous pour recevoir toutes dernières infos sur les réseaux chaleurs, que ce soit les actus, les innovations et bien d'autres encore !