Quel type de chauffage choisir pour sa maison ?

Quel type de chauffage choisir pour sa maison ? Il s’agit d’une question qui revient constamment en raison du prix de l’énergie qui ne cesse d’augmenter chaque année. La recherche du chauffage économique, rentable et peu cher devient alors cruciale pour chauffer son logement. Différentes solutions sont proposées sur le marché permettant la réduction de l’impact de la hausse des prix ainsi que l’utilisation des énergies fossiles. Actuellement, différentes énergies permettent de chauffer une habitation comme le fioul, le bois, l’électricité et le gaz.

Quel type de chauffage choisir pour sa maison ?

Le prix des énergies

Pour savoir quel est le meilleur équipement à choisir pour le chauffage de sa maison, il est indispensable de savoir quel type d’énergie convient le mieux. En effet, nous cherchons toujours à économiser sur notre facture surtout lorsque le prix ne cesse d’augmenter. Ce qui est parfaitement légitime. Pour vous faire une idée de ce qui est le plus rentable pour vous en terme de chauffage, voici ce qu’il vous faut savoir.

Les prix des énergies ci-après sont exprimés en euro TTC par kilowattheure, mais ils peuvent varier suivant les éventuelles hausses.

  • Électricité : 18 centimes
  • Gaz propane : 15 centimes
  • Fioul : 10 centimes
  • Gaz naturel (de ville) : 8 centimes
  • Bois : 6 centimes

Quelle énergie pour le chauffage de sa maison ?

1. Le chauffage à l’électricité

Pour les logements avec une superficie moins importante ou les appartements (jusqu’à 100 m2), le chauffage électrique peut être intéressant. Suivant la liste des prix plus haut, c’est l’électricité qui est l’énergie la plus chère. L’avantage dans l’utilisation d’un chauffage à l’électricité réside dans la facilité de son installation et de son utilisation. Encore faut-il que votre habitation soit bien isolée.

Les logements dépassant les 100 m2 ne trouveront aucun intérêt à utiliser un chauffage électrique qui deviendra rapidement énergivore. La meilleure solution pour les maisons plus grandes, c’est l’utilisation de radiateurs par inertie avec un système performant. Si vous résidez dans une région ensoleillée, l’installation de panneaux solaires peut constituer une autre solution.

2. Le chauffage au gaz de ville ou propane

Le chauffage au gaz naturel ou gaz de ville est moins cher. Vous pouvez opter pour l’installation d’une chaudière à gaz, car celle-ci est peu encombrante surtout si vous habitez un appartement. Elle est généralement disponible dans les logements collectifs.

Si vous souhaitez chauffer votre logement au gaz alors qu’il n’est pas branché au réseau gaz de ville, vous pouvez utiliser le gaz propane. Cependant, votre chaudière au gaz propane aura besoin d’une citerne pour que vous puissiez stocker le gaz, comme pour le cas du fioul. Souscrire à un contrat de location pour la cuve est une solution si vous n’en disposez pas. L’approvisionnement annuel doit également être souscrit par contrat. Le gaz propane est un combustible qui émet moins de CO2 que le fioul, bien que son prix soit plus élevé par rapport à ce dernier. Il donne donc droit aux primes et aides des collectivités et de l’État comme la TVA réduite, le CITE, l’éco-PTZ.

3. Le chauffage au fioul

Les habitations qui ne sont pas raccordées au gaz naturel (de ville) peuvent choisir un chauffage au fioul. Les chaudières au fioul ne conviennent pas aux appartements, car elles occupent trop de place. Pour stocker le fioul, l’installation d’une cuve est nécessaire. Notez cependant que le prix du fioul au litre dépend entièrement de la variation du prix du pétrole qui a plus tendance à augmenter.

Bien que les chaudières à condensation fonctionnant au fioul soient disponibles, l’utilisation du fioul est de moins en moins appréciée. C’est d’ailleurs en raison de son émission de CO2 trop importante que l’État a pris des dispositions encourageant les ménages à abandonner le chauffage au fioul. Seules les chaudières présentant un rendement de plus de 90 % sont encore éligibles au CITE.

4. Le chauffage au bois

Plus utilisée pour les résidences secondaires, cette énergie est la moins chère. Aussi émettrice de CO2, mais largement moins que le fioul, elle est issue du renouvelable. Elle est généralement utilisée en chauffage d’appoint. Vous pouvez trouver différentes formes de bois : bûches, granulés ou plaquettes. À moins de disposer d’une cheminée, l’installation du chauffage au bois ne convient pas aux appartements. Vous devez également disposer d’un endroit pour stocker votre bois.

Les solutions pour diminuer votre dépendance aux énergies fossiles

Si vous avez l’esprit écologiste et que vous souhaitez contribuer à la protection de notre environnement, les solutions suivantes peuvent vous aider à réduire votre dépendance aux énergies fossiles.

1. La chaudière solaire

Cette chaudière constitue une bonne alternative surtout si votre logement est situé dans une région où le soleil est rarement d’humeur capricieuse. Son principe de fonctionnement est identique à celle des panneaux solaires à la différence de la solution intégrée. Elle permet d’obtenir de l’eau chaude sanitaire, mais ne peut pas couvrir la totalité de votre logement en terme de chauffage.

2. Les panneaux solaires

Grâce aux panneaux solaires, vous pouvez produire votre propre énergie si vous disposez d’une installation entièrement électrique (chaudière et radiateur) et que votre maison se trouve dans une région bien ensoleillée.

3. La pompe à chaleur

Pour les grandes habitations, la pompe à chaleur est la meilleure solution. Son fonctionnement consiste à exploiter les calories contenues dans les sols ou dans l’air extérieur pour chauffer l’intérieur de la maison. Elle peut chauffer l’eau sanitaire ainsi que l’ensemble de votre résidence. Air-eau ou air-air, la pompe à chaleur est écologique et économique.

Bien que ces alternatives nécessitent un budget important pour leur achat, les aides que vous pouvez obtenir grâce à leur utilisation vous permettront de réduire votre investissement.

Réduisez votre facture de chauffage

En suivant ces quelques conseils, vous pourrez réduire de façon considérable le montant de votre facture de chauffage.

  • Privilégiez les lessives à froid. Optez pour un lavage à 30 °C lorsqu’il s’agit de vos vêtements de tous les jours. Cette température est largement suffisante.
  • L’hiver, diminuez la température de vos radiateurs. Si vous êtes chez vous, chauffez votre logement à 19 °C ou au maximum à 20 °C. La nuit ou en cas d’absence, réglez votre chauffage à 15 °C ou à 16 °C.
  • Les douches trop chaudes sont à éviter. D’ailleurs, pour faciliter votre sommeil, la température de votre corps doit baisser. Prendre une douche trop chaude avant de vous coucher est donc loin d’être une bonne idée.

Que votre maison soit ancienne ou neuve, l’isolation de celle-ci joue beaucoup sur le rendement de votre équipement ainsi que sur votre facture de chauffage. Mal isolée, elle peut facilement augmenter votre consommation, mais aussi votre facture. Étudier en priorité l’isolation de sa résidence (combles, murs, toit, vitrages) est donc primordial avant de choisir le meilleur équipement.

La chaudière BOOSTHEAT.20

Quel que soit votre besoin pour assurer le chauffage de votre maison et votre eau sanitaire, sachez que choisir cet équipement peut réduire par 2, voire par 3 votre facture énergétique. De plus, elle vous permet de réduire votre impact environnemental. C’est un dispositif qui convient à tout type d’habitation individuelle. Le BOOSTHEAT.20, c’est une chaudière à gaz associée à une pompe à chaleur et un compresseur thermique. De conception et de fabrication française, c’est l’unique dispositif garanti jusqu’à dix ans pièces et main d’œuvre.

Ce que vous devez retenir sur la chaudière gaz BOOSTHEAT.20

  1. Efficace : la chaudière gaz de BoostTHEAT demande 3 fois moins de gaz pour assurer un confort identique que celui fourni par une chaudière classique,
  2. Écologique : vous réduisez par 3 vos émissions de dioxyde de carbone (CO2). Aucune particule fine n’est émise dans l’atmosphère par la chaudière BOOSTHEAT.
  3. Durable : garantie 10 ans, pièces et main d’œuvre, elle est créée et assemblée près de Lyon, en France.
  4. Rentable : éligible à toutes les aides de l’État et au crédit d’impôt, elle est également l’unique chaudière mise en location par le fabricant.

Afin d’optimiser les économies d’énergie lors de l’utilisation de la chaudière BOOSTHEAT, vous pouvez utiliser n’importe quel smartphone pour choisir la programmation de votre chauffage. En effet, le système embarque une application iOS et Android.

Les aides auxquelles vous pouvez prétendre à l’achat de la chaudière BOOSTHEAT

Lors de l’acquisition de la chaudière BOOSTHEAT, vous avez la possibilité de profiter de diverses aides. En effet, collectivité, État et constructeurs contribuent à amoindrir votre investissement dans cet équipement.

Les subventions des collectivités et de l’État

En optant pour l’installation de la chaudière BOOSTHEAT, vous pouvez prétendre aux aides de l’État et des collectivités qui sont :

  • Le taux de TVA réduit – Si vous décidez d’équiper votre résidence principale ou secondaire de cet équipement, celle-ci doit être achevée depuis plus de 2 ans. Ainsi, vous pourrez bénéficier d’un taux de TVA qui passera de 10 % à 5,5 %.
  • Les aides de l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah)– Si vous comptez remplacer votre ancienne chaudière par cet équipement, vous profiterez d’une aide de 10 000 € au maximum. Ceci est possible grâce au programme « Habiter Mieux Agilité » de l’Agence nationale pour l’habitat (Anah). Il est bon de savoir que le montant ne peut aller au-delà de la moitié du total HT. Votre résidence principale ne doit également pas avoir moins de 15 ans.
  • Le CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique)– Si votre résidence principale est achevée depuis plus de deux ans, vos dépenses qui ont été engagées seront remboursées à hauteur de 30 %. En revanche, pour un couple, le montant est limité à 16 000 € et pour une personne seule, à 8 000 €.
  • L’éco-prêt à taux zéro (PTZ) – Pour l’acquisition de l’équipement, 30 000 € au maximum peuvent vous être accordés. Grâce à l’éco-PTZ, vous pouvez optimiser les performances énergétiques de votre habitat. Ce dernier doit être, toutefois, votre résidence principale ou mise en location. Ce dispositif est cumulable avec le CITE.

Les aides du fabricant

L’entreprise BoostHeat est en mesure de vous proposer deux types d’aides : une offre de financement intégrée ou une offre de location de l’appareil.

  • Offre de financement intégrée

Cette PME lyonnaise collabore avec un établissement bancaire afin d’être en mesure de vous proposer une aide au financement de l’installation de votre équipement. Dans cette offre, il vous est proposé un choix de financement allant de 0 à 100 % du prix de la chaudière BOOSTHEAT. Dans ces conditions, vous ne paierez rien puisque l’apport sera pris en charge par la banque partenaire de l’entreprise.

  • L’offre de location de la pompe à chaleur

L’entreprise BoostHeat fait partie des fabricants qui proposent à leurs clients la location d’un équipement de chauffage. Vous pouvez donc souscrire à un contrat de location auprès de ce constructeur français.

L’ensemble de ces informations offre un large choix quant à l’équipement qui peut être installé dans votre habitation. Il est, toutefois, plus judicieux de faire appel à un professionnel pour évaluer l’état de votre maison. Les conseils de ce dernier vous seront d’une grande aide afin de déterminer quel type de chauffage choisir pour couvrir tous vos besoins.