Quel est le prix d’une pompe à chaleur en 2019 ?

Si vous optez pour l’achat d’une pompe à chaleur afin de remplacer votre système de chauffage ou pour une nouvelle installation, vous devez prendre en compte différents facteurs, y compris son prix. Divers frais doivent également être considérés afin que vous puissiez déterminer votre budget. Les différentes offres vous permettent de bien choisir l’équipement qui sera en mesure de couvrir l’ensemble de votre habitation en terme de chauffage. Les modèles de pompe à chaleur diffèrent tout comme leurs prix. Il est alors indispensable que vous en sachiez plus sur cet équipement avant de fixer votre choix.

Prix d'une pompe à chaleur

Quelle est l’utilité d’une pompe à chaleur et quels sont les modèles disponibles ?

Une pompe à chaleur sert à produire de l’eau chaude sanitaire ou à chauffer votre logement. Son fonctionnement repose sur le dispositif thermodynamique. Elle se sert de la chaleur qu’elle récupère dans l’air extérieur pour chauffer l’intérieur d’une habitation. Pour assurer le chauffage de cette dernière, elle peut fonctionner seule ou accompagnée d’un autre système de chauffage. La source d’énergie qu’elle utilise peut se trouver dans l’air, dans le sol ou dans l’eau.

Sur le marché, différents types de pompe à chaleur sont proposés. La différence entre les modèles de pompe à chaleur se situe dans la source d’énergie utilisée et le système de diffusion thermique. Ainsi, une pompe à chaleur peut être géothermique (sol/eau, sol/sol), aérothermique (air/air, air/eau) ou hydrothermique (eau/eau). Son système de diffusion thermique peut être un plancher chauffant ou des radiateurs. Le premier terme indique l’origine de l’énergie et le second indique le mode de transformation des énergies.

Les différents éléments que vous devez considérer avant votre achat

Déterminez la situation de votre logement avant de faire l’acquisition de la pompe à chaleur. En effet, vous devez connaître :

  • sa superficie ;
  • le nombre des pièces qui ont besoin d’être chauffées ;
  • le nombre des personnes qui vont l’occuper ;
  • le climat dans votre zone géographique ;
  • le chauffage qui y est déjà installé.

Si vous souhaitez d’autres options comme le rafraîchissement ou la production d’eau chaude sanitaire, prenez-les également en compte.

Les prix des pompes à chaleur

En plus des critères cités précédemment, le prix d’une pompe à chaleur dépend également de votre utilisation et de vos besoins, du procédé de restitution de la chaleur et de la méthode d’extraction des énergies. Voici, pour vous, à titre indicatif, le prix moyen d’une pompe à chaleur suivant son type. Ces prix concernent une superficie de 120 m2.

Une pompe à chaleur aérothermique air/eau peut coûter entre 6 000 et 13 000 euros pour 1 300 euros de frais de pose, en moyenne. La pompe à chaleur de type aérothermique air/air peut coûter entre 4 500 et 7 500 euros pour 1 200 euros de frais de pose, en moyenne.

Une pompe à chaleur hydrothermique eau/eau peut coûter entre 7 000 et 12 000 euros pour 1 300 euros de frais de pose, en moyenne.

Une pompe à chaleur géothermique sol/eau peut coûter entre 8 000 et 13 000 euros pour 1 500 euros de frais de pose, en moyenne. La pompe à chaleur de type géothermique sol/sol peut coûter entre 9 000 et 17 000 euros pour 1 600 de frais de pose, en moyenne.

Si vous choisissez une pompe à chaleur géothermique, il vous faudra prévoir, en plus de son prix, les frais annexes notamment ceux liés au forage.

Le nouveau type de pompe à chaleur

Actuellement, vous pouvez trouver une pompe à chaleur qui a été conçue pour être efficace, optimiser les économies d’énergie avec un excellent rendement. Il s’agit, en effet, d’une pompe à chaleur qui utilise la technologie d’une chaudière gaz à condensation et celle d’une pompe à chaleur air/eau pour assurer le chauffage d’un logement ainsi que la production d’eau chaude sanitaire. Ce nouveau type de pompe à chaleur est plus respectueux de l’environnement en raison de son émission nocive moindre.

Le prix de cette nouvelle pompe à chaleur est d’une dizaine de milliers d’euros. Cependant, votre investissement peut parfaitement être amoindri à l’aide des différentes aides dont vous pourriez bénéficier comme la Prime énergie, le CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique), etc.