Fonctionnement d’une pompe à chaleur – Comment ça marche ?

Une pompe à chaleur permet de chauffer votre logement grâce à l’énergie qu’elle capte dans l’environnement. Elle peut couvrir, seule ou associée avec un autre système de chauffage, vos besoins en confort thermique. Elle a un principe de fonctionnement semblable à celui d’un réfrigérateur, mais avec un processus inverse.

Chaudière gaz et pompe à chaleur BoostHEAT

Ce type d’équipement se sert de l’air, du sol ou de l’eau comme source d’énergie pour assurer le chauffage d’une habitation. Vous souhaitez en savoir un peu plus sur le fonctionnement d’une pompe à chaleur ? Cet article va vous aider à mieux comprendre comment ça marche.

Les types de pompe à chaleur

Elle se distingue par l’origine des énergies qu’elle exploite et le mode de transformation de ces énergies. Elle puise, en effet, les énergies dans le sol, l’eau ou l’air pour chauffer votre logement. Elle peut être géothermique (sol-sol/sol-eau), hydrothermique (eau-eau) ou aérothermique (air-air/air-eau). Le premier terme indique l’origine des énergies et le deuxième indique le mode de transformation des énergies.

Comment ca marche ?

Pour vous aider à mieux comprendre le fonctionnement d’une pompe à chaleur, voici, pour vous, comment marche chaque type de pompe à chaleur.

La pompe à chaleur géothermique

Étant géothermique, ce type de pompe puise l’énergie dans la terre à l’aide de capteurs verticaux ou horizontaux. Cette énergie est ensuite utilisée pour diffuser la chaleur à l’intérieur de votre habitation grâce au plancher chauffant. Dans le cadre d’importantes rénovations ou de construction, la pompe à chaleur géothermique est très recommandée.

Il est nécessaire que le terrain dispose d’une surface suffisante pour l’utilisation des capteurs horizontaux. Aucune plante à racines profondes ne doit être présente sur la surface du terrain. Les profondeurs des sondes verticales peuvent atteindre 100 mètres environ. La pompe à chaleur transfère ensuite la chaleur au circuit de votre installation de chauffage.

La pompe à chaleur hydrothermique

Pour atteindre la nappe phréatique, un forage est nécessaire.

  • L’eau est remontée vers le compresseur à l’aide d’une pompe de relevage.
  • Le fluide frigorigène capte la chaleur contenue dans l’eau et transfère la chaleur dans le circuit de chauffage d’eau sanitaire ou de chauffage.

Un second forage est indispensable afin de renvoyer l’eau dans la nappe phréatique. Cela permettra d’éviter le tarissement de la source d’eau.

La pompe à chaleur aérothermique

Pour le cas d’une pompe à chaleur air-air, le principe de fonctionnement est très simple : les énergies captées dans l’air extérieur sont transformées par la pompe à chaleur en air chaud grâce au fluide frigorigène.

  • L’évaporateur vaporise le fluide frigorigène liquide.
  • Le fluide à l’état gazeux augmente en pression et en température à l’aide du compresseur.
  • La vapeur sous pression cède la chaleur qui va alimenter le circuit de chauffage dans votre logement à l’aide du condenseur. Le fluide à l’état gazeux redevient liquide.
  • Le détendeur diminue la pression ainsi que la température du fluide et le prépare pour la reprise d’un nouveau cycle.

Une pompe air-eau a le même principe de fonctionnement, mais pour transporter la chaleur afin de chauffer l’intérieur du logement, elle utilise l’eau. Il convient de souligner que la production d’eau chaude sanitaire ne peut être assurée par une pompe à chaleur air-air.

Qu’en est-il du rendement d’une pompe à chaleur ?

Une pompe à chaleur peut présenter un coefficient de performance dépendant de la température extérieure. En effet, il est important que vous preniez en compte le CoP qu’affiche une pompe à chaleur lorsque vous en choisissez une. Plus le CoP est élevé, plus la pompe à chaleur est performante. L’idéal est d’installer une PaC dans un logement situé dans une région où il y a peu de variation de température.

Un chauffage d’appoint est indispensable en période de grand froid surtout lorsque vous utilisez une pompe à chaleur air-air. Le rendement de cette dernière diminue quand la température extérieure est trop basse, voire négative.

Pour certains modèles de pompes à chaleur air-air, le principe de fonctionnement peut être réversible. C’est-à-dire qu’elle récupère la chaleur à l’intérieur de l’habitation pour l’évacuer vers l’extérieur. En saison estivale, la pompe à chaleur peut servir de climatiseur. Ce qui accroît le confort de votre habitation.

Qu’en est-il de l’éligibilité au CITE ?

Une solution air-eau vous donne droit au crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Grâce à cette aide, vous pouvez alléger son prix d’achat. Le CITE est également cumulable avec l’éco-PTZ (Prêt à Taux Zéro), la Prime énergie et le taux réduit de la TVA (5,5 %).

Afin de tirer profit d’un confort thermique offert par une pompe à chaleur, son entretien est nécessaire. Veillez à bien dégager l’unité extérieure de la PAC pour faciliter la circulation de l’air. Dépoussiérez et nettoyez également les unités intérieures. Une vérification par un professionnel est aussi à faire faire une fois par an. Ainsi, vous disposerez d’une pompe à chaleur en bon état de fonctionnement.