Chaudière gaz mixte – Laquelle choisir en 2020 ?

La chaudière est un élément indispensable lorsque vous désirez équiper votre logement d’un réseau centralisé de chauffage et d’eau chaude sanitaire. Une multitude de modèles sont disponibles sur le marché que ce soit en termes d’énergie ou de technologie.

Si vous recherchez des informations sur les chaudières gaz mixtes, vous trouverez dans cet article toutes les informations dont vous devez disposer afin de bien choisir celle qui répondra le mieux à votre utilisation ainsi qu’à vos besoins.

Chaudière gaz mixte – Laquelle choisir en 2020 ?

Quelle chaudière gaz mixte choisir ?

Une chaudière gaz mixte, ou chaudière gaz hybride fait partie des équipements que vous pouvez utiliser pour chauffer votre logement ou pour obtenir de l’eau chaude sanitaire. Ce type d’équipement utilise généralement deux sources d’énergie pour fonctionner.

Des modèles de chaudières mixtes existent comme les chaudières mixtes bois/solaire ou les chaudières mixtes bois/fioul. Pour le cas d’une chaudière gaz mixte en particulier, celle-ci utilise le gaz et une autre énergie comme le bois ou le solaire. Voici les informations concernant ces deux types de chaudières gaz mixte :

La chaudière mixte gaz-bois

La chaudière mixte gaz-bois dispose d’un double foyer évitant ainsi l’achat de deux chaudières séparées. Ce type de chaudière utilise les deux sources d’énergie en simultané ou de façon distincte. C’est l’énergie renouvelable qui sera privilégiée en priorité, le gaz servira d’appoint en cas de forte demande de chauffe.

La combinaison de l’énergie fossile et d’une énergie renouvelable permet de considérer cette chaudière comme étant écologique. Elle offre, en effet, 70 % d’efficacité grâce au mélange de l’énergie renouvelable du bois et celle du gaz.

Si vous disposez d’une grande habitation ou si vous effectuez une extension de surface de celle-ci, c’est la solution idéale puisque cette dernière nécessite un espace de stockage pour le combustible biomasse.

La chaudière mixte gaz-bois est économique en raison du prix relativement faible du combustible biomasse qu’elle utilise en priorité, tout en vous apportant le confort thermique et la facilité d’utilisation du gaz. En effet, le gaz vous apporte la sérénité d’être toujours au chaud même si vous n’avez plus de bûches ou granulés dans le foyer de votre chaudière : fini les matinées glaciales difficiles !

Le prix d’achat de ce type de chaudière est plus élevé qu’une chaudière gaz standard puisqu’il se situe entre 12 000 à 18 000 euros. Votre investissement sera néanmoins rentabilisé sur le long terme grâce aux économies annuelles réalisées sur votre facture d’énergie.

 

La chaudière mixte gaz-solaire

La chaudière mixte gaz-solaire utilise donc, le gaz et l’énergie solaire pour fournir de l’eau chaude sanitaire et chauffer votre logement.

Elle fait partie des solutions privilégiées par de nombreux ménages qui apprécient l’énergie alternative et qui disposent d’un ensoleillement abondant. Vous devez exploiter tous ses avantages afin de tirer profit de ce modèle de chaudière. Elle est, en effet, capable de vous offrir un confort thermique non négligeable à moindre coût.

La première énergie exploitée par la chaudière est le solaire. Lorsque cette dernière ne dispose pas de la capacité nécessaire pour chauffer votre logement, la chaudière gaz lui sert de complément. Ainsi, vous bénéficierez d’un chauffage efficace même durant l’hiver en bénéficiant d’une performance optimale.

Sur le plan écologique, la chaudière mixte gaz-solaire est moins émettrice de gaz à effet de serre qu’une chaudière standard puisqu’elle utilise une énergie renouvelable plus ou moins disponible en abondance selon les régions.

L’appoint gaz pourra soit être alimenté par le réseau de gaz naturel (de ville), vous n’aurez ainsi aucune contrainte de stockage, soit par du gaz propane si votre habitation est trop éloignée du réseau, qu’il vous faudra stocker dans une citerne aérienne ou enterrée à l’extérieur de votre logement. Vous aurez en outre la possibilité de souscrire à un contrat de Biogaz pour aller au bout de votre démarche écologique.

Les éléments qui constituent une chaudière mixte gaz-solaire sont : une chaudière gaz à condensation, un ballon d’eau chaude sanitaire, des capteurs thermiques et un ballon tampon servant d’accumulateur pour le mode solaire.

Ce type de chaudière convient surtout aux logements qui sont situés dans les régions ensoleillées, car suivant la zone géographique où vous êtes installé, son rendement peut varier. Prévoyez également un emplacement dédié au ballon tampon, car celui-ci est volumineux et son implantation devra être murement réfléchie pour éviter les déperditions de chaleur. On fera généralement en sorte d’avoir un circuit le plus court possible entre les capteurs et le ballon.

Le prix d’une chaudière mixte gaz-solaire peut varier selon l’énergie principale qu’elle utilise. Si le solaire est l’énergie principale utilisée et que le gaz sert d’appoint, la chaudière peut coûter jusqu’à 20 000 euros. Si c’est l’inverse, c’est-à-dire que le gaz est l’énergie principale utilisée pour chauffer le logement et sa combinaison avec le solaire sert à assurer la production d’eau chaude, prévoyez un montant entre 5 000 et 7 000 euros.

 

Un autre genre de chaudière gaz mixte

Depuis 2019, un autre type de chaudière mixte a fait son apparition sur le marché des équipements de chauffage : il s’agit de la chaudière BOOSTHEAT. Elle utilise également deux sources d’énergie pour assurer un fonctionnement et une performance optimale toute l’année.

Cette chaudière est en réalité une pompe à chaleur qui utilise du gaz pour alimenter son circuit thermodynamique. Sa configuration air/ eau permet d’exploiter l’énergie de l’air environnant pour chauffer un réseau de chauffage central, avec un appoint chaudière à condensation lorsque les températures extérieures sont trop basses.

Parmi les chaudières déjà présentes sur le marché, celle-ci est la plus écologique, et la plus performante avec un rendement pouvant atteindre 200 %.

Elle utilise également un fluide frigorigène naturel, le CO2, 2 000 fois moins polluant que les fluides ancienne génération, et 500 fois moins que le R32 qui est aujourd’hui la solution la plus écologique disponible sur les PAC électriques.

Elle intègre tous les composants qui peuvent constituer une pompe à chaleur classique à l’exception de son innovation :

  • Un compresseur thermique breveté qui assure la modulation de la pression et la température du fluide frigorigène, en le faisant passer de l’état gazeux à l’état liquide. A l’inverse des PAC électriques dont le compresseur est alimenté par un moteur électrique, ce compresseur thermique fonctionne grâce à une combustion gaz sur le principe du moteur Stirling.
  • Un condenseur qui permet au fluide frigorigène sous pression de céder la chaleur au circuit de chauffage de l’habitation.
  • Un détendeur qui diminue la pression et la température du fluide. Il prépare également le fluide liquide pour qu’il reprenne un nouveau cycle en repassant de l’état gazeux à l’état liquide.
  • Un évaporateur qui permet grâce à un fluide caloporteur de préchauffer le fluide frigorigène grâce aux calories extérieures.

Une combinaison de la chaudière gaz à condensation avec une pompe à chaleur air-eau (aérothermique) ou une pompe à chaleur sol/ eau (géothermique) est possible. Dans les deux cas, elle pourra produire de l’eau chaude sanitaire et chauffer l’intérieur de votre habitation.

Cet équipement de chauffage a l’avantage d’être garanti jusqu’à 10 ans, pièces et main-d’œuvre, et d’avoir un engagement de réparabilité constructeur de 20 ans. Sa conception a été spécialement pensée pour bénéficier d’une durabilité maximale.

Une chaudière peut présenter un excellent rendement à condition que l’isolation du logement soit d’excellente qualité. Veillez à vérifier l’état de l’isolation de votre logement (vitrages, murs, toit, combles, etc.) afin de profiter de tous les avantages que vous offre une chaudière gaz mixte.

Si votre habitation souffre de déperdition de chaleur importante, il est recommandé d’investir en priorité sur l’isolation dont le retour sur investissement sera plus important, en plus d’être une solution plus écologique