Quelle chaudière gaz basse température installer ?

Équipez votre logement d’une chaudière gaz basse température si vous souhaitez profiter d’un bon confort thermique avec une consommation énergétique réduite. À la différence des autres types de chaudières, la chaudière gaz basse température réchauffe le fluide caloporteur à une température moins élevée. Ce fluide caloporteur se chargera de transmettre cette chaleur au circuit de chauffage pour chauffer l’intérieur de votre logement. Cet article va vous aider à bien faire votre choix pour l’acquisition d’une chaudière gaz basse température.

Chaudière gaz basse température

Quel est son principe de fonctionnement ?

Une chaudière gaz basse température fonctionne de la même manière qu’une chaudière gaz classique. La chaleur produite par la combustion du gaz lui permet de chauffer le fluide caloporteur qui, à son tour, va la céder aux radiateurs pour chauffer l’intérieur d’une habitation. Cependant, le niveau de la température qui servira à chauffer ce fluide caloporteur ne sera pas identique à celui des autres chaudières (90 °C), mais à 50 °C.

La chaudière consomme ainsi moins de combustible pour atteindre rapidement ce niveau de température. Pour obtenir de l’eau chaude, il est possible de relier la chaudière gaz basse température à un ballon d’eau chaude. Elle présente d’ailleurs un rendement qui va au-delà de 90 %.

Votre confort thermique

Votre confort thermique sera toujours excellent bien que la température servant à chauffer le fluide caloporteur soit basse. Prenez en compte la surface d’échange de la chaleur, car plus elle sera grande, plus la transmission de la chaleur sera optimale. Veillez à installer des radiateurs basse température si vous souhaitez tirer parti de tous les avantages de ce type de chaudière. De plus, ces types de radiateurs ont la capacité de couvrir des superficies importantes.

L’installation d’un plancher chauffant vous permet également de profiter de tous les avantages que vous offre la chaudière gaz basse température en terme de chauffe. Un surcoût sur les travaux pour la pose est, toutefois, à prévoir. La meilleure solution est d’évaluer la surface de votre habitation et l’état de son isolation avant d’opter pour un plancher chauffant.

Ses avantages et ses inconvénients

La chaudière gaz basse température est un équipement de chauffage qui peut présenter des avantages, mais également des inconvénients. Parmi ses avantages, on peut citer :

  • L’économie d’énergie qu’elle vous permet de faire avec un rapport rendement/prix avantageux ;
  • Les bonnes performances qu’elle offre tout en respectant l’environnement. Elle émet moins de CO2 et les fumées qu’elle rejette sont moins chaudes ;
  • Reliée à un plancher chauffant ou à des radiateurs basse température, elle offre un confort thermique optimal.

Le coût de l’installation d’une chaudière gaz basse température, qui reste assez élevé, peut constituer un inconvénient en plus de la souscription à un abonnement au gaz. La chaudière basse température présente une performance inférieure à celle d’une chaudière à condensation. De plus, les économies d’énergie et le rendement qu’elle offre sont faibles. Ce qui l’exclut du programme des certificats d’économies d’énergie.

Les autres installations à prévoir

D’autres installations sont à prévoir lorsque vous songez à faire l’acquisition d’une chaudière gaz basse température comme l’évacuation des fumées générées par la combustion du gaz. Il est, en effet, indispensable que vous pensiez à installer un système « ventouse » qui vous permettra d’évacuer les fumées si vous ne disposez pas d’une cheminée. Si vous en disposez, vous pouvez simplement les évacuer via le conduit de celle-ci.

Il convient de souligner qu’il est nécessaire que vous fassiez appel à un professionnel pour l’installation de ce système d’évacuation. Ce dernier sera, d’ailleurs, en mesure de vérifier si le conduit de votre cheminée est adapté ou non.

Quel est le prix d’une chaudière gaz basse température ?

Le prix d’achat d’une chaudière gaz basse température se situe aux alentours de 3 000 et 5 000 euros, suivant le modèle que vous choisissez. Le modèle peut être acheté avec ou sans ballon d’eau chaude. Il peut être également prévu pour assurer le chauffage seul. Comptez aussi le coût de son installation qui, toujours suivant le modèle choisi, peut aller de 1 000 à 6 000 euros.