Glasgow : des eaux d’anciennes mines potentielles ressources géothermales

À Glasgow, la plus grande ville d’Écosse, des eaux d’anciennes mines sont considérées comme potentielles ressources géothermales. Des plans d’exploration géothermiques pourraient ainsi être dévoilés le mois prochain. Deux zones ont été proposées pour mener les recherches.

Ce projet a vu le jour grâce à l’initiative de Geoenergy Observatories Project, en partenariat avec National Environmental Research Council (NERC) et British Geological Survey (BGS).

Une somme de 9 millions de livres sterling, soit environ 12 millions de dollars, sera allouée au développement de l’énergie géothermique dans la région. Ce fonds permettra d’exploiter le potentiel géothermique d’eau chaude dans plusieurs anciennes mines de charbon de Glasgow.

Pendant la phase d’exploration, il faudra réaliser des forages à différentes profondeurs. Si le projet est faisable, BGS avance qu’il serait possible d’utiliser les sources d’eau pour produire de l’énergie géothermique afin d’approvisionner en chaleur de nombreux logements particuliers et industriels.

Ce projet intègre également l’étude de faisabilité d’un second site de recherche basé en Angleterre. Le professeur John Ludden, directeur exécutif de BGS, a déclaré que la mise en œuvre de cette initiative constituait une véritable opportunité, non seulement pour l’Angleterre, mais aussi pour les communautés disposant des eaux souterraines des mines abandonnées de par le monde.

Toujours selon BGS, un événement sera organisé au mois de septembre pour informer le public sur le contenu de ces plans.

Related Posts

Recevez la Newsletter DHC News

Inscrivez-vous pour recevoir toutes dernières infos sur les réseaux chaleurs, que ce soit les actus, les innovations et bien d'autres encore !