Les réseaux de chaleur en France en 2014

reseaux-chaleur-france-2014

Le ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer vient de publier un document, par l’intermédiaire du Commissariat Général au Développement Durable, qui résume les chiffres à connaître sur les réseaux de chaleur en France en 2014.

Ce document de six pages, signé par Didier Reynaud, livre des données très intéressantes pour avoir une idée de l’état du chauffage urbain dans l’hexagone.

On apprend, par exemple, que les réseaux de chaleur chauffent plus d’1,3 million de résidences principales en métropole, soit 5% de la population.

En outre, une enquête montre que les réseaux de plus de 100 GWh, s’ils ne représentent que 8% du nombre total d’installations, livrent 53% de la chaleur totale produite par des réseaux de chaleur en France.

C’est bien entendu la région parisienne qui mène la dance du nombre de réseaux avec 93, suivie de près par Lyon (19 réseaux). Viennent ensuite, pour compléter le top 5, Lille (9), Strasbourg (9) et Rouen (8). On note la présence dans le top 10 de villes moyennes, comme Saint-Étienne ou Tours, qui ont su accorder une bonne place au chauffage urbain ! Sur ce point, 47% des réseaux desservent les centre-ville, tandis que 35% sont installés en banlieue.

Comme on peut s’y attendre, seuls 13% des réseaux sont installés en zone rurale et 6% dans des villes isolées.

Même si ces statistiques datent de 2014, c’est l’étude la plus complète dont on dispose à ce jour. La consultation du document permettra donc aux acteurs du secteur de se faire une idée sur les points d’amélioration possible, mais aussi et surtout de voir que la France, si souvent présentée comme une mauvaise élève, n’a pas à rougir sur son développement !

Consulter le rapport du ministère.

Related Posts

Recevez la Newsletter DHC News

Inscrivez-vous pour recevoir toutes dernières infos sur les réseaux chaleurs, que ce soit les actus, les innovations et bien d'autres encore !